Surélévation

La surélévation bois permet, sans déménagement, démolition ou remaniement de terrain, d’accroître votre surface habitable et votre capital immobilier… pour un investissement limité.

ITE P. Trégueux

Surélévation bois : prenez de la hauteur !

surélévation gain de surfaceUn grand besoin d’espace, on ne peut pas pousser les murs… que faire ?

Il suffit simplement de soulever le toit et se développer en hauteur. Solution souvent laissée de côté par les maîtres d’ouvrage, la surélévation est un moyen d’agrandissement surprenant, mais facilement réalisable, à condition de faire appel à une structure en bois, légère et solide.
En plus, la surélévation permet de prolonger une construction « en dur », maçonnée, et de la rendre plus agréable, plus douce, avec des matériaux complémentaires: bois/minéral/métal/verre.
Contrairement à l’extension en plan, l’élévation permet d’augmenter la surface habitable sans modifier l’emprise au sol.

surélever pour profiter d'une vue mer

La surélévation offre donc l’avantage spectaculaire:

  • d’accroître les mètres carrés sans achat supplémentaire de foncier,
  • d’apporter une plus-value considérable à un bien existant
  • <- profiter d’une vue mer…
  • d’optimiser une acquisition, un legs, ou simplement son patrimoine,
  • d’obtenir à moindre coût de la surface supplémentaire lorsque la toiture est de toute façon à refaire.

La surélévation peut être totale (ajout d’un étage supplémentaire) ou partielle (au-dessus du garage, des combles, d’une toiture terrasse).

Technique et esthétique

  • Légèreté : le bois est 5 fois moins lourd que le béton.
  • Souplesse : léger et modulable, le bois permet de réaliser des surélévations dans des zones difficiles d’accès (en ville, en pente etc.)
  • Polyvalence : on pose une surélévation bois aussi bien sur une ossature bois que sur une construction maçonnée
  • Rapidité : la préfabrication en atelier des caissons en bois permet de réduire les temps. En filière sèche (sans béton), l’eau n’est pas utilisée: pas de délai de séchage
  • Propreté : la filière bois génère un chantier propre et respecte  l’environnement
  • Continuité de la zone de vie: il est possible de réaliser une surélévation dans un bâtiment habité durant le  chantier
  • Esthétisme: la surélévation devient également l’occasion de relooker sa maison d’habitation.

On peut chercher à s’inscrire dans la continuité ou, au contraire, être en rupture avec l’ouvrage existant. L’élévation bois devient alors un élément de levier architectural grâce, notamment, à l’apport de nouveaux éléments dans la construction:

  • jeux de toiture (cintrage, lucarne, mono- multi- pente, végétalisation…),
  • ouvertures originales, audacieuses et plus contemporaines,
  • porte-à-faux,
  • revêtements bois, panneaux
  • ajouts de terrasses, éléments de circulation etc.

La surélévation en pratique

L’intervention peut être spectaculaire en faisant intervenir des engins de levage, mais le temps de mis en oeuvre reste très court:
• Dépose de la toiture initiale et protection/bâchage.
• Liaison au support, montage éventuel d’un plancher, levage et montage des murs, installation de l’escalier
• Repose des éléments de charpente (ou caissons préfabriqués suivant le projet, le niveau de préfabrication) et modifications si nécessaire
Dès la pose des menuiseries, les corps d’état du second oeuvre technique ( plomberie, électricité, revêtements etc.) peuvent intervenir.

Administratif: permis de construire ou pas ?

Oui, comme pour toute procédure d’extension en habitat individuel, la surélévation nécessite l’obtention d’un permis (permis de construire, ou demande préalable suivant les surfaces engagées dans le projet). Si la SHON du bâtiment, surélévation comprise, dépasse les 170 m2, le recours à un architecte est obligatoire.
masterslider alias= »ms-extension »

bardage bois

Avec la mention RGE, cumulez travaux de rénovation énergétique et Crédit d'Impôt, TVA réduite à 5.5%, certificats d'économie d'énergie (CEE), Prêt à Taux Zéro (PTZ).