Isolation

Une maîtrise globale de la construction

Maison basse énergie = Maîtrise (conception + isolation + étanchéité à l’air + ponts thermiques)

L’isolation est le point fondamental de la maison basse énergie, à partir du moment où

  • la conception amont du projet a su prendre en compte les objectifs à tenir au point de vue de la consommation d’énergie (niveau d’isolation, inertie thermique et déphasage souhaité en fonction de l’orientation du bâti et des besoins de chauffage) ,
  • la réalisation de l’ouvrage met en œuvre les techniques nécessaires à la conservation de l’enveloppe isolante prévue (étanchéité à l’air, rupture des ponts thermiques).

La construction de maisons à faible consommation énergétique, qui demeure un atout de la construction bois, exige donc des différents participants à la construction qu’ils étudient de très près tous les paramètres techniques de la réalisation du bâtiment. BBC-Bois étant à l’interface de tous les corps de métier (dalle, clos, couvert, second œuvre), nos techniciens ont l’habitude de synchroniser et briefer régulièrement tous les participants au projet.

Les matériaux isolants

BBC Bois recommande des isolants à base de fibres naturelles telles que les laines de bois, la ouate de cellulose, la paille. Plus qu’un effet de mode, ces matériaux naturels apportent de réels avantages à l’isolation et au confort du logement.

La caractéristique d’un isolant n’est pas son seul pouvoir isolant, mais aussi l’inertie thermique qu’il peut amener au complexe d’ossature dans lequel il est mis en oeuvre. Par exemple, 200mm de laine de verre amènent un déphasage thermique d’environ 4 heures alors que  200mm de laine de bois procurent un déphasage > 10 heures. C’est cela qui procure du confort, donc des économies d’énergie.

Ouate de cellulose:  fabriquée à partir de journaux recyclés ou encore des coupes de papier neuf d’imprimerie, elle est anallergique et présente une forte résistance au feu, aux insectes et aux moisissures grâce à l’ajout de sel de bore, un adjuvant naturel. En plus d’isoler les murs qui l’intègrent, la ouate de cellulose confère une inertie thermique très intéressante pour les bâtiments en bois (à masse volumique égale, la ouate de cellulose peut stocker deux fois plus d’énergie que la laine de verre et donne un meilleur déphasage thermique). Disponible en vrac (destinée à être insufflée sous pression, ou en projection humide), en rouleaux ou en panneaux semi rigides. Mélangée avec de la gypse naturelle, la ouate de cellulose est un composant de panneaux d’agencement pour cloisonnements ou sols, qui en fait des panneaux contreventants isolants thermiquement et phoniquement.

Laine de bois: élaborée à partir de la fibre et de la lignine de bois de « déchets » de bois récupérés dans les scieries (délignures, copeaux, …). Aucun liant synthétique n’est ajouté, la lignine du bois suffit à liées les fibres entre elles. De même, aucun fongicide, pesticide, produit anti-feu n’est ajouté. La laine de bois est disponible sous forme de rouleaux ou panneaux. Au niveau consommation d’énergie grise, l’énergie nécessaire à la fabrication de laine de bois ne dépasse pas les 35kWh/m3 sortie d’usine, alors que les laines minérales varient autour de 150 à 250 kWh/m3.

Textile recyclé: un matériau tel que le Métisse est un isolant thermique et acoustique en fibres textiles recyclées (plus de 70% de coton) issues des collectes et du tri des vêtements du Relais. Il participe au développement durable et à la lutte contre l’exclusion.

Paille: la revalorisation de ce déchet de l’agriculture en isolant naturel en fait un matériau très plébiscité par les éco constructeurs et auto constructeurs. Comprimée entre les murs porteurs en bois, la paille résiste au feu, contrairement aux idées reçues.

Lin: c’est un sous-produit de l’agriculture. Cette plante est plus particulièrement connue pour son utilisation dans le textile mais également pour son huile (fabrication des peintures et des vernis pour bois). Les graines sont également consommées pour leurs qualités nutritives. La France est le premier producteur de lin de l’Union Européenne. Le lin est un excellent isolant thermique et phonique, il a également une très bonne résistance mécanique et il a une faible densité.

Il vous est possible de simuler/calculer le déphasage thermique d’un matériau sur ce lien du cd2e.

L’étanchéité à l’air

Porte ventilateur pour infiltrometrie blower doorC’est la maîtrise des flux d’air qui va donner le niveau énergétique d’un bâtiment, et qui peut permettre d’économiser jusqu’à 30% de l’énergie utilisée pour le chauffage. Il ne sert à rien d’isoler une maison avec des murs très épais si les déperditions d’air ne sont pas maîtrisées (comment et pourquoi chauffer une maison en hiver alors que des fenêtres restent ouvertes 24h/24 ?).

C’est d’ailleurs cette perméabilité du bâtiment qui est testée et mesurée lors du test d’infiltrométrie (blower door) d’Effinergie (pour avoir le niveau BBC, une maison ne doit pas avoir plus de 0,6 mètres cube  de débit de fuites d’air par heure et par mètre carré de surface déperditive).

L’étanchéité à l’air permet de protéger les habitants des fuites d’air chaud vers l’extérieur, mais aussi de préserver le bâtiment des agressions biologiques (bactéries, moisissures), de garantir le confort thermique et acoustique, de maîtriser les débits de ventilation et leur répartition etc.

En moyenne pour du BBC, on peut dire que la diminution du taux d’infiltration du bâtiment de 0,1 vol/heure permet d’économiser de l’ordre de 6 kWh/an par m² chauffé.

Les ponts thermiques

Construire une maison bois sans ponts thermiques est le fruit d’années d’expérience avec en tête un objectif « zéro défaut » sur la rupture de ponts thermiques. Un mur en ossature bois mal conçu peut contenir autant de ponts thermiques qu’une maçonnerie traditionnelle, avec des conséquences structurelles très graves (condensation dans les parois = bois de structure régulièrement en condition humide).

La pose des menuiseries est également un point stratégique concernant l’évitement des ponts thermiques. Une menuiserie d’extrêmement bonne qualité, par exemple dédiée à la maison passive, peut avoir de bien piètres performances (un Uw multiplié par 2 ou 3) si elle a été installée sans attention particulière.

Un niveau d’isolation certifié?

Les maisons BBC-Bois sont construites pour être labellisées BBC RT2012. Leurs performances dépassent donc celles des Haute Performance Energétique de la RT2005 (cad HPE, THPE, HPE EnR, THPE EnR). BBC Bois ne réalise pas de logements dont la performance thermique serait inférieure à la RT 2012.

Plus d’informations et comparaisons sur les labels énergétiques en France sur la page Label.

Isolation phonique

La construction bois a beaucoup d’avantages: isolation performante, étanchéité à l’air maîtrisée, optimisation de la surface habitable grâce à l’isolant positionné en âme de l’ossature etc. Mais un point de vigilance est à observer concernant le confort phonique: lors de la conception, il faut penser isolation des bruits conduits et aériens.

plancher massif isolé bruits aériens

C’est notamment au niveau des planchers d’étage que la question se pose. Les paramètres impactant l’acoustique sont principalement:

  • la nature des planchers support (solivage bois, ou collaborant),
  • la nature des produits (cellules ouvertes ou fermées, densité, épaisseur, module d’élasticité, alternance de couches lourdes/légères),
  • la nature du contact entre l’isolant et le plancher (une désolidarisation maximale est recherchée pour couper les bruits conduits, d’où les planchers flottants, sans vis ni pointe qui puisse conduire les bruits solidiens).

bardage bois

Avec la mention RGE, cumulez travaux de rénovation énergétique et Crédit d'Impôt, TVA réduite à 5.5%, certificats d'économie d'énergie (CEE), Prêt à Taux Zéro (PTZ).