Chauffage

Chauffage

Ce qu’on appelait un « chauffage central » n’est théoriquement pas obligatoire dans une maison bien conçue. Mais la RT2012 l’a rendu relativement obligatoire, reléguant le poêle à bois à l’usage d’appoint ou confort, et autorisant le poêle à pellets/granulés pour chauffer un volume d’habitation.

Nous avons une très nette préférence pour le chauffage au bois, sous condition d’utiliser des appareils performants, avec de bons rendements, de manière à limiter la pollution, limiter la consommation de bois, développer l’accès aux matériaux renouvelables. De manière générale, il faut pouvoir se passer au maximum de l’électricité, et en plus, en Bretagne, nous avons tous intérêt à limiter l’utilisation du réseau de la fée électricité.

poele a bois dans la piece de vieUn poêle à granulés, pour une maison basse énergie type BBC / RT2012, sera plus confortable grâce à son système de régulation de température qui permet d’alimenter plus ou moins le brûleur en granulés. Par contre, en cas de coupure de courant, plus possible de le faire fonctionner. Les granulés sont relativement chers, mais leur utilisation est « propre » et sans poussière. Attention: tous les prix et les rendements sont sur le marché…

Un poêle à bois est plus rustique, ne fonctionne qu’avec une prise d’air (et un peu de bois), mais la modulation de la température est plus difficile à obtenir: suite à une bonne flambée, il fait très chaud, il n’est pas possible de baisser la température à un moment où on trouve qu’il commence à faire un peu chaud: il faut attendre que la bûche termine sa combustion, et que la température des éléments inertiels du poêle retombe également. Avec la RT2012, les fabricants de poêle à bois ont cependant commencé à intégrer cette fonctionnalité de régulation de la température, même avec du bois

ATTENTION ! Surdimensionnement = surconsommation de bois
Mais aussi trop de chaleur dégagée. Il faut savoir que faire fonctionner un poêle au ralenti entraîne le bistrage du conduit et le goudronnage du foyer.

Dimensionnement d’un chauffage bois

Il faut s’en tenir au calcul des professionnels installateurs de poêles et chaudière bois/granulés/plaquettes. Cependant, rien ne vous empêche de commencer à discerner vos besoins.

Si vous voulez chauffer toute la maison avec l’appareil de chauffage bois, en fonction de l’étude thermique de la maison, il suffit de dimensionner la puissance du pôele pour que Puissance ≤ Déperditions (D).  Le volume à chauffer est: V = … m² x 2,5 m (hauteur sous plafond) = … m3. En fonction de la performance énergétique de la maison (RT2005, RT2012, rénovation, type d’isolation etc), on pourra alors calculer les déperditions qui donneront puissance de chauffe de l’appareil en Watts: D = G x V x Δt.

G est le coefficient de déperdition en W/m3 .K (coefficient de 1.8 pour une maison mal isolée à 0.3 pour une construction performante et bien orientée), V est le volume à chauffer (éviter d’inclure les pièces trop éloignées), Δt est la différence entre température extérieure de base (-4°C) et consigne intérieure .

On peut même avoir la consommation de bois: C = (G x V x DJU x 24)/(1000 x rendement appareil x PCI)

DJU = degrés jours unifiés, donnés pour un lieu donné et une année donnée (2270 pour St Brieuc).

PCI= 2125kWh/m3 pour du bois bûche 50cm, 4700kWh /t pour du granulé.

Si vous voulez chauffer quelques pièces seulement, il vous faut diviser la puissance au prorata du volume chauffé.

Exemple de calcul

Maison rénovée assez bien isolée (G=0,75 W/m3.°C), à Saint-Brieuc, de 160 m² mais dont seules la pièce à vivre, la cuisine et la chambre de l’étage (située au dessus du salon) seront chauffées (65 m² avec 2,5m de hauteur donc 162,5 m3) à 20°C.

D = GxVx Δt = 0,75 x 162,5 x (20 – (-4)) = 2925 W = 2,9 kW
L’appareil devra avoir une puissance nominale de 3 kW environ.

Les habitants souhaitent se chauffer au granulé. Ils achètent un poêle
à 90 % de rendement.
C = (0,75 x 162,5 x 2 270 x 24) / (1 000 x 0,9 x 4 700) = 1,57 t
Les habitants consommeront environ 1,6 t de granulés.

La mise en oeuvre

La théorie, finalement, c’est relativement simple, surtout qu’elle part du principe que la mise en oeuvre est parfaite. Si ce n’est pas le cas se jouent alors des défauts de surconsommation, poussières ou mauvais rendements, et plus grave, pollution intérieure, incendies, asphyxies.

Dans une maison RT2012, la prise d’air de tirage doit se faire à l’extérieur par un conduit étanche. Il faut en effet 9 à 15 m3 d’air pour brûler 1 kg de bois. Si votre maison est étanche à l’air, la combustion ne se fera pas. La surface de l’amenée d’air doit être dimensionnée en fonction de la puissance du poêle.

Pour les conduits de fumée, il y a des distances de sécurité (la garde au feu) à respecter lors de la pose du poêle, du conduit, de l’isolant, de la trémie, suivant la classe thermique, la résistance thermique du conduitn, le nombre et les angles de dévoyage du conduit, le type de débouché de conduit (toiture, acrotère, façade) etc. Il est recommandé de consulter un professionnel pour cela.

Entretien

Attention, le ramonage du conduit de fumée et de la souche est obligatoire 2 fois par an, dont l’une en saison de chauffe ! Il doit être fait par un professionnel.

Par ailleurs, les bûches de ramonage sont à proscrire, elles ne sont pas considérées valables par les assureurs et peuvent présenter un risque si elles sont mal utilisées.

Et dernier conseil, si vous faites vous-même le ramonage:  conduit maçonné = hérisson métallique  ;  conduit métallique =  hérisson plastique.

bardage bois

Avec la mention RGE, cumulez travaux de rénovation énergétique et Crédit d'Impôt, TVA réduite à 5.5%, certificats d'économie d'énergie (CEE), Prêt à Taux Zéro (PTZ).