Performance thermique

Ce qui suit a pour but de chiffrer l’avantage d’une construction ou rénovation à basse consommation d’énergie. Avantage quantifié en termes de diminution de notre dépendance énergétique. Avantage non chiffré: l’économie des ressources non renouvelables de notre planète.

Pour cela, nous allons raisonner sur une rénovation énergétique, pour bien sentir le « avant » et « après » le passage à la performance thermique recherchée. L’application en construction neuve sera évidente, pour notamment comprendre qu’il est plus avantageux de construire avec un objectif d’efficacité énergétique, plutôt que faire des « petites économies ».

Amélioration de la performance énergétique

Si l’on part d’une maison des années 70 de 100m² sur vide sanitaire, en parpaings, consommant 2400L de fuel par an pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire. La consommation de la maison est de 240kWep/an/m², soit une dépense annuelle d’environ 2088€. A partir de calculs de déperditions correspondant aux solutions de rénovation choisies pour ce bâti (ITE des surfaces opaques, changement des menuiseries, isolation des combles, redimensionnement de la ventilation etc…), il est possible de multiplier la performance énergétique de l’habitation par un facteur 3 sans travaux complexes et fastidieux.

Sans entrer dans les détails des calculs de pertes thermiques (disponibles sur demande), nous prenons comme hypothèse que le prix de l’énergie augmente de 8% an. Si aucun travaux de rénovation thermiques ne sont faits, les dépenses en énergie sont les suivantes:

Coût énergétique annuel
En 20142 088 €
En 20152 255 €
En 20193 068 €Coût cumulé sur 20 ans
En 203510 511 €115 794 €

 

 

Si aucun travaux de rénovation ne sont entrepris, le coût énergétique du bâtiment pris en exemple est de 115 794 € sur 20 ans. C’est énorme !

On visualise aussi qu’à 10 511 € de charges d’énergie par an en 2035, nous serons très nombreux à se trouver en précarité énergétique (dépassement du seuil critique de 10% des revenus du foyer dévolus aux charges d’énergie).

Voici maintenant le coût énergétique correspondant à la réalisation de travaux de rénovation énergétique permettant un gain de performance facteur 3 (soit une division par 3 des consommations énergétiques de l’habitation):

Coût énergétique annuel
En 20142 088 €
En 2015345€
En 2019404€Coût cumulé sur 20 ans
En 2035756€13 122 €

115794 € – 13122 € est rapidement calculé : un gain de plus de 100 000 € sur 20 ans ! Plus besoin de jouer au loto. Le levier est énorme pour des travaux d’une nature tout à fait ordinaire, mais judicieusement choisis.

Conclusion

Il y a tout à gagner à habiter différemment, se libérer de sa dépendance énergétique. Et mis à part le facteur purement financier, nous devons apprendre par l’exemple à nos générations futures à adopter un mode de vie plus sobre en énergie que ce que nous dépensons actuellement, surtout que nous en payons le prix fort (fort pour nous, et fort à l’échelle de notre planète).

Quelques outils

il est toujours intéressant de simuler sa consommation d’eau, d’électricité ou de gaz: comparer vos propres chiffres (relevés, factures) aux moyennes françaises et par rapport à des résultats de calculs théoriques permet de détecter des usages anormaux, ou peut-être recadrer un mode de consommation quotidien. Il y a de grandes chances pour que vous vous situiez en dessous des résultats de simultation. C’est bien, vous pouvez donc faire encore mieux !

Simulateur de consommation d’eau: http://www.oieau.org/consommation/
S
imulateur de consommation d’énergie: https://travaux.edf.fr/simulateur-conso-electrique/diagnostic
o
https://particuliers.direct-energie.com/outils-de-simulation/simulateur-de-consommation/

bardage bois

Avec la mention RGE, cumulez travaux de rénovation énergétique et Crédit d'Impôt, TVA réduite à 5.5%, certificats d'économie d'énergie (CEE), Prêt à Taux Zéro (PTZ).