Qualité de l’air intérieur

Un air intérieur sain

Selon l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieuron passe en moyenne 22 heures par jour à l’intérieur des bâtiments et l’air y est 2 à 5 fois plus pollué qu’à l’extérieur (acariens, air conditionné, utilisation de produits nettoyants ou chimiques, émissions de type formaldéhyde ou COV Composés Organiques Volatiles issues de peintures, matériaux de construction, revêtements de sols, mobilier, etc).

BBC Bois sélectionne ses fournisseurs et matériaux, et utilise par exemple des panneaux de contrevenetement garanti sans formaldéhydes (déclaré cancérigène par l’OMS).

Un air renouvelé = évacuer les polluants

Le renouvellement de l’air intérieur est indispensable pour assurer un climat intérieur sain aux occupants. L’apport d’air neuf permet d’évacuer les polluants qui se sont accumulés dans les locaux tels que: les formaldéhydes (colles, produits de nettoyage, peintures…), les solvants (peintures, vernis, protections…), les mauvaises odeurs, les particules en suspension (poussières, acariens, fibres minérales, micro organismes), le gaz carbonique CO2… La vapeur d’eau émise par les habitants et les activités quotidiennes (cuisine, douche) doit être évacuée également. Plusieurs moyens existent pour renouveler l’air: ouverture des fenêtres (mais perte de chaleur), ventilation forcée (hygro réglable ou double flux)  etc.

Les effets potentiels sur la santé des polluants de l’air intérieur sont décrits ci dessous:

 NO2 (dioxyde d’azote) Aggravation des crises chez les asthmatiques, augmentation du risque d’infections pulmonaires.
 SO2 (dioxyde de souffre) Aggravation des crises chez les asthmatiques, réduction de la capacité respiratoire et inflammation des bronches. Sensation de malaise, anxiété
 COV (Composés Organiques Volatiles, dont formaldéhyde et benzène) Troubles respiratoires, irritation des yeux, du nez, de la gorge, réactions allergiques.

Suspicion de toxicité pour la reproduction, suspicion de caractère cancérogène.

Formaldéhyde et benzène : cancérogènes avérés pour l’homme
 CO Troubles respiratoires, maux de tête,vertiges, troubles digestifs, asphyxie,létalité à forte dose
 Particules fines, ultrafines (dont amiante, pollens, fumée de tabac) Accroissement de la sensibilité aux allergènes, allergies, effet dépendant des polluants qu’elles transportent.

Aggravation des maladies respiratoires et cardio‐ casculaires, fibroses des poumons et de la plèvre, cancérogenèse (Cancer du poumon)
 Fibres Irritations de la peau, des yeux, de la gorge, du nez, allergies cutanées et respiratoires
 Légionnelles Maladie infectieuse respiratoire (légionellose).
 Mosissures Aggravation des crises d’asthme, des rhinites, trachéites, bronchites…
 Allergènes acariens Rhinites, conjonctivites, aggravation des crises d’asthme.
 Radon Deuxième cause de mortalité par cancer du poumon

Le bois…

Utilisé de manière naturelle, le bois ne dégage ni gaz, polluants chimiques, ni particules physiques ou biologiques, ni électricité statique. Il est moins absorbant que d’autres matériaux et ne retient ni poussières, ni acariens, ce qui limite les réactions allergiques.

La construction bois permet d’obtenir un niveau d’étanchéité à l’air irréprochable. Deux avantages à cela: économies d’énergie (l’air chauffé à l’intérieur de la zone isolée ne s’échappe pas à l’extérieur), mais surtout optimisation de l’utilisation de la ventilation de la maison. Son dimensionnement permet de maîtriser les taux de renouvellement d’air dans chaque pièce, mais il permet aussi d’assurer le meilleur rendement d’une VMC double flux (moindre consommation, meilleur rendement donc économies d’énergies, retour sur investissement).

bardage bois

Avec la mention RGE, cumulez travaux de rénovation énergétique et Crédit d'Impôt, TVA réduite à 5.5%, certificats d'économie d'énergie (CEE), Prêt à Taux Zéro (PTZ).